Stage | Raindance - Formation Documentaire | Comedien.be

Raindance Bruxelles
d'Alost, 7-11
1000 Bruxelles
Belgique

Logo de l'organisateur de stage
Illustration du stage

Raindance - Formation Documentaire

Cinéma
Étudiant (écoles sup. artistiques ou techniques), Professionnel (métiers artistiques et non-artistiques), Enfant / Ado

FORMATION DOCUMENTAIRE, par Jérôme Le Maire

Jérôme est double lauréat du “Magritte du meilleur documentaire” pour ‘Le thé ou l’électricité’ & ‘Burning Out’

 

 

Date et horaire : Septembre 2024, les 14 & 15, de 10 à 18h – Frais d’inscription: 195 euros (165 si vous suivez aussi le cursus ‘Diplôme’)

Adresse: Raindance – Centre Créatif Dansaert – 7/11, Rue d’Alost – 1000 Bruxelles.

Inscriptions ou infos sur brussels@raindance.org

Le principe de cette masterclass est d’apprendre, de découvrir et d’investiguer le documentaire au travers la rencontre avec un auteur et une réflexion sur sa manière de travailler. Jérôme le Maire vous propose ici d’aborder les différentes thématiques propres à la réalisation de films documentaires en les mettant en exergue des ses expériences personnelles.

Jérôme vous invitera aussi à appréhender certaines notions particulières au documentaire à partir d’extraits de films.

 

 

PROGRAMME

Samedi matin :

« Filmer l’autre »

Au travers de l’expérience de réalisation pour son dernier film « BURNING OUT – Dans le ventre de l’hôpital » (long métrage documentaire / 2017 /AT Production – Zadig Production – Louise Production /Belgique-France-Suisse), Jérôme abordera les points suivants :

-La constitution d’un back-ground (lectures/rencontres)

-les repérages (le lieu/les personnages/l’administratif)

-le tournage (dispositif/équipement/point de vue)

-restitution du film (montage/projections/marketing)

Ensuite, retraçant cette fois les étapes de la réalisation du film « LE GRAND’TOUR » (long métrage, Silex Films, sorti en salle en 2013), Jérôme nous parlera de :

–la rencontre avec un personnage (son univers/son objectif/sa personnalité)

-l’observation (comment observer en tournant sans tourner en rond)

-la construction d’un récit en cours de route (mise en scène du réel/école de cinéma du réel)

-l’éclosion de la fiction depuis le réel (la narration à posteriori)

 

Samedi après-midi :

Introduction à des notions “théoriques” du documentaire
 (à partir d’extraits de films):

Notion d’auteur et d’écritures cinématographiques

Les divers genres du documentaires

Le fameux “point de vue” documentaire

Documentaire reportage / fiction documentaire / “genres hybrides”

Qu’est-ce que le réel en documentaire?

Dimanche matin:

« Le point de vue »

En partant du cas concret de la réalisation de son film « OU EST L’AMOUR DANS LA PALMERAIE ? » (Long métrage documentaire/2007/Iota production/Belgique), Jérôme vous vous invitera à réfléchir à différentes manières de penser le point de vue :

-D’où je parle ?

-Les personnages : à qui je donne la parole ? Comment je leur donne la parole ?

-Sujet apparent-sujet caché / la différence entre le sujet et le point de vue

-Le dispositif (le cinéma direct / l’art de la rencontre)

Puis en retraçant les étapes de la réalisation du film « LE THÉ OU L’ELECTRICITÉ » (Long métrage documentaire, 2012, Iota Production, Belgique-France-Maroc), nous aborderons les points suivants :

-Le point de vue politique

-La rencontre : un engagement

-Le film agit sur le réel

-Le film comme outil

 

Dimanche après-midi:

Point sur la production

Jérôme vous fera un point sur la manière de produire un documentaire: budget et financement du film, collaboration avec le producteur.

A vous de parler :

Jérôme vous a concocté toute une série d’extraits de films documentaires, certains renommés, ou d’autres plus confidentiels, il vous propose de vous exercer à poser un regard et à réfléchir sur le cinéma du réel.

Information

Il n’y a pas de pré-requis pour suivre ce week-end de cours. Il ne fait pas partie de la base des cours du Diplôme Raindance mais il lui est complémentaire.

Informations pratiques

d'Alost, 7/11 bte 1000
1000 Bruxelles
Belgique
Du 14/09/2024 au 15/09/2024
165,00 € Si vous suivez le cursus complet
195,00 € Pour cette formation

Intervenant

Jérôme Le Maire

Jérôme le Maire

 

Né à Liège (Belgique) en 1969, Jérôme le Maire est à la fois réalisateur, scénariste et cameraman. Après des études en Journalisme et Communication à l’Université Libre de Bruxelles, il s’oriente vers une formation en réalisation à l’Institut des Arts de Diffusion (IAD) de Louvain-la-Neuve.

Il commence sa carrière en réalisant plusieurs courts métrages de fiction : « MEILLEURS VOEUX » (co-réalisé avec Vincent Lannoo en 1994), « SALUTATIONS DISTINGUÉES » (1995) ; un docu-soap diffusé sur Canal+ : « LE BELGE ÉTÉ » (8×26’, 2001) et plusieurs documentaires dont « UUN JOUR UNE VIE » (63’, 2002), « VOLTER NE M’INTÉRESSE PAS » (52’, 2003).

Suite à cela, Jérôme le Maire s’installe deux ans et demi avec sa famille dans une palmeraie isolée au sud du Maroc. Il en revient en 2006 avec le film « Où EST L’AMOUR DANS LA PALMERAIE ? » (52’ et 85’, 2007) – qui a été sélectionné dans de nombreux festivals tels que Visions du Réel (Nyon, Suisse), RIDM (Canada), Parnü Film Festival (Estonie), Festival des quatre écrans (France),… et nominé aux European Academy Awards prix ARTE.

En 2012, Jérôme le Maire écrit et réalise le long métrage documentaire intitulé « LE THÉ OU L’ÉLECTRICITÉ » (52’ et 93’). Ce film a reçu une trentaine de récompenses parmi lesquelles : Magritte du meilleur documentaire ; Prix du Meilleur Documentaire de la Scam, Grand Prix et Prix du Jury au FIDADOC (Agadir, Maroc) ; Grand Prix à Dokufest (Kosovo) ; FIFOG d’Or au Festival du Film Oriental de Genève ; Best Film On Indigenous People au Parnu Film Festival (Estonie), Grand Prix au XVI Sardinia International Ethnographic Film Festival ; Prix Eden au Festival des Lumières d’Afriques (Besançon), … Ce film a en outre été nominé aux 2012 AIBs, international Awards for factual TV, ainsi qu’aux European Awards Academy.

En 2013, Jérôme le Maire signe un long métrage de fiction « LE GRAND’TOUR » (105’). Ce film a reçu l’Amphore d’Or au Festival du Film Grolandais et a été sélectionné dans une vingtaine de festivals dont les plus prestigieux sont le Festival International de Rotterdam (2011), le Festival de Cannes (ACID), ainsi que le Festival International du Film Francophone de Namur. Ce film est sorti en salles en Belgique et France.

Fin 2016, Jérôme le Maire à sorti son dernier film long métrage documentaire.
« BURNING OUT – Dans le ventre de l’hôpital », film sur l’épuisement professionnel, qui a déjà remporté le prix du meilleur documentaire belge au Festival DOCVILLE à Leuven et a été sélectionné dans une quinzaine de festivals internationaux dont les plus renommés sont : IDFA (Amsterdam, Hollande), Vision du Réel (Nyon, Suisse), CPH :DOX (Copenhague, Danemark), FIPA (Biarritz, France), Ramdam (Tournai, Belgique), Magnificent 7 (Belgrade, Serbie),… Ce film est une co-production belgo-franco-suisse. Il a également, pour la deuxième fois donc, reçu pour ce film le Magritte du meilleur documentaire.

Jérôme le Maire est actuellement en train de préparer un film long-métrage documentaire sur une des centrales solaire les plus importantes au monde : NOOR qui est en construction dans le sud du Maroc.
Parallèlement à cela, Jérôme le Maire est en écriture et développement d’un long métrage de fiction avec Vincent Tavier et Laurent Brandenbourger : un western couscous au Maroc.

Filmographie sélective :

1994 : Meilleurs Voeux – court-métrage fiction co-réalisé avec V. Lannoo
1995 : Salutations Distinguées – court-métrage fiction
1999 : Le Belge Eté – documentaire
2001 : Volter ne m’intéresse pas – documentaire
2002 : Un jour une vie – documentaire
2007 : Où est l’amour dans la palmeraie? – documentaire
2011 : Le Grand’Tour – long métrage fiction – Amphore d’Or au Festival du Film Grolandais
2012 : Le Thé ou l’Electricité – Magritte du Cinéma 2013 (meilleur documentaire)

2017 : Bruning out – long métrage documentaire – Magritte du Cinéma 2018 (meilleur documentaire)

Critique à lire sur Cinergie du documentaire “Le Thé ou l’Electricité”