Quelle cravate !

La pièce offrait aux spectateurs le jour de notre venue deux comédiens qui s’essoufflent au fil du temps qui passe. Peut-être étaient-ils déjà las de servir un propos qui fait du sur-place ? Il est vrai que le texte privilégie la parole plus que l’action, ce qui renforce l’impression d’essoufflement. L’ensemble est ainsi aux couleurs de la scénographie, gris métal, sans grand relief… Une mise en scène que l’on peut qualifier de bureaucratique, reflet de l’espace de travail des deux compères, copié à l’identique sur scène…

L’on doit dire à la décharge des comédiens que nous avons vu la pièce lors des premières représentations, et qu’elle gagnera sans doute en rythme au fil des soirs. Gageons que le temps saura aussi supprimer le ton uniformément plaintif de Nicolas Buysse, campant un personnage tour à tour pitoyable puis sadique en ami blessé. "Cravate Club", c’est d’abord et avant tout une longue remise en question de l’amitié entre les deux personnages...On assiste donc deux heures durant à une joute verbale (pour ne pas dire verbeuse et convenue) entre les deux protagonistes. Et l’on se prend à attendre un rebondisement qui jamais n’arrivera. Sauf si l’on considère la fin, grossière et faussement dramatique, comme une surprise... Il s’agit en réalité davantage de l’emplâtre d’un théâtre sans imagination sur la jambe de bois d’un spectacle sans sensation...

Pourtant les sujets (en vrac, la jalousie entre amis, ce que l’on cache aux intimes, et les inévitables regrets des choix de vie) promettaient les meilleurs échanges… Et il est d’ailleurs de nombreux spectateurs pour sourire ou même franchement rire aux nombreux clins d’œil accordés à des situations, entre drôlerie et agacement, rencontrées par nombreux d’entre nous… Peut-être ce soir là n’étions donc nous pas dans les meilleures conditions pour apprécier comme eux ce spectacle... Mais la meilleure volonté ne nous fera pas apprécier la fin, qui tombe complètement à plat, entre grosse farce et coup de théâtre cabotin.

Au final, une soirée très mitigée, donc…

Isabelle Plumhans
 

Me connecter

Pas encore membre ?
INSCRIVEZ-VOUS


Recherche rapide


Plus de critères »

A découvrir

SQL: SELECT * FROM t_banners WHERE circuit = 'home' AND emplacement = '1'ORDER BY position
SQL: SELECT * FROM t_banners WHERE circuit = 'home' AND emplacement = '2'ORDER BY position

Newsletter

Pour être tenu au courant de nos activités, laissez-nous votre email !