Pierre Mégos : Vision

Pierre Mégos (C) photos plateau Hichem DahesDLP : "Vision", ça a commencé comment ?

Quand je travaille, j’ai toujours besoin de pouvoir me situer dans ma vie personnelle avant de me lancer dans un autre projet. C’est ce qui s’est passé ici : Au sortir de mon projet précédent, 12 Works, qui a duré deux ans, je me suis rendu compte que j’avais vieilli (rires). Je me suis alors interrogé sur le futur, je me suis demandé comment je serais, vieux, et je me suis vu chauve et barbu. Au même moment, on m’a proposé une résidence à la Balsamine. S’en sont suivi des mois de recherche, où j’ai amassé de l’info, des pistes de travail,…De "12 Works", j’avais aussi retiré une envie de travailler des techniques cinématographiques. J’ai découvert le blue key lors d’un voyage à Los Angeles, et tout s’est mis en place naturellement.

Pourquoi le choix de cette technique ?

Pour peu qu’on ait des collaborateurs talentueux (et heureusement c’est mon cas), le blue key permet d’avoir tous les décors dont on rêve, à moindre frais, et tout en gardant un plateau presque nu ! C’est magique. La difficulté ici a a été qu’on fait à la fois du théâtre et du cinéma, donc le temps nécessaire a été multiplié par dix. C’était une première pour nous, on a tous avancés à tâtons pour trouver les techniques qui fonctionnent. C’était aussi un véritable défi d’adapter les techniques de cinéma au théâtre. Tout ce qui se fait en post-production se passe en live, ça demande une machinerie et une précision dingue, et beaucoup d’expérimentation.

Pierre Mégos (C) photos plateau Hichem Dahes

Outre la performance technique et humaine, qu’est-ce qui t’a poussé à faire ce spectacle ?

J’aime les contraintes. Je voulais m’imposer de jouer plus, devoir jouer l’émotion et passer immédiatement à autre chose. Je voulais surtout faire du cinéma sur un plateau. On a d’un côté du cinéma, d’un côté du théâtre, et la fabrication du cinéma en direct. Ça rejoint la notion d’artisanat que je veux développer dans mes spectacles, même si je n’en avais pas conscience dans un premier temps.

Les ruptures de ton sont constantes : c’est voulu ?

Pas du tout, c’est venu au fil de l’écriture. Le premier acte s’est fait pour l’ouverture de saison. Je savais que je voulais être seul sur scène, j’ai regardé pas mal de grands classiques traitant de la solitude ou exploitant le mythe du dernier homme sur Terre. Je me suis aussi inspiré des photos de Gilbert Garcin, et du premier épisode de la Quatrième Dimension. Tout ça a amené le thème du futur ainsi que celui du héros, un homme ordinaire qui se développe pour devenir extraordinaire. Ça donne un deuxième acte très hollywoodien, où on joue avec les codes et les références. Le ton décalé s’est imposé de lui-même. Quant au troisième acte, il est venu malgré moi ! On s’est retrouvé à court de temps, impossible de tout filmer ! J’ai donc terminé sur le thème du tournage inachevé, du réalisateur obstiné qui va continuer jusqu’au bout pour faire son film et achever sa Vision.

Pierre Mégos (C) photos plateau Hichem Dahes

Prochaine étape : un "vrai" film ?

Peut-être. J’en rêve en tout cas. J’avais le projet d’aller étudier la réalisation à Los Angeles. J’y reviendrai peut-être après ce projet. Ou peut-être qu’après tant de recherche en terrain inconnu, je me dirai qu’il est temps de revenir au théâtre.

Qui t’inspire ?

Cocteau, Jodorowsky, et David Lynch, pour le mystère.

Pourquoi faut-il venir voir "Vision" ?

Parce que c’est du "jamais vu", le titre le dit bien ! (Rires). Parce que ça parle de nous, de notre condition d’humain, de notre responsabilité au présent et au futur. Parce que ça parle d’un héros, et que j’aime penser que mettre en scène un héros donne du courage aux gens au quotidien. Et parce que c’est parfois drôle, et parfois beau.

Interview par Cindya Izzarelli www.capitaleminuscule.com

Vision, c’est à voir à la Balsa du 29 janvier au 9 février !
 

Me connecter

Pas encore membre ?
INSCRIVEZ-VOUS


Recherche rapide


Plus de critères »

A découvrir

SQL: SELECT * FROM t_banners WHERE circuit = 'home' AND emplacement = '1'ORDER BY position
SQL: SELECT * FROM t_banners WHERE circuit = 'home' AND emplacement = '2'ORDER BY position

Newsletter

Pour être tenu au courant de nos activités, laissez-nous votre email !