Christel Pedrinelli

Actuellement à l’affiche de « À Ta Santé Poje ! » à l’XL-Théâtre, Christel répond à nos questions autour d’un cappuccino à son image, douce et pétillante à la fois ; une interview tout en sourires...

Vous êtes actuellement à l’affiche de « À Ta Santé Poje ! » à l’XL-Théâtre du Grand Midi, vous pouvez nous en dire plus sur ce projet ?

Il s’agit de l’adaptation de la BD de Raoul Cauvin et Louis-Michel Carpentier ; c’est un ensemble de brèves de comptoir, où six comédiens endossent une trentaine de personnages. Gérald Wauthia est Poje et je joue le rôle de sa femme... Comme Alexis Goslain aime muscler ses spectacles, il y a de tout sur scène ! Danse, chant...même si le spectacle ne dure qu’une heure vingt, on n’a pas l’occasion de se reposer !

Stéphane Custers a dit de vous que vous saviez tout faire, « chanter, danser, faire la pasta... », vous créez même les costumes pour certains spectacles ?

Je crée effectivement souvent les costumes, enfin, quand on a besoin de moi ! Mais ce n’est pas mon métier, je le fais car ça m’amuse, et parce que je sais coudre ! (rires)

C’est d’ailleurs sous la direction de Stéphane Custers que vous avez joué dans Tortilla de Patatas créé en 2003 au Théâtre de la Toison d’Or ?

Oui ! Et comme la reprise de ce spectacle à l’Atelier 210 avait bien fonctionné, nous créons la suite de ce spectacle, Fondue Savoyarde en juin au même endroit. Ce sera avec la même équipe mais sans Alexis Goslain, qui est pris sur un autre spectacle.

L’envie de faire du théâtre vous vient-elle de loin ?

Disons que j’ai commencé par prendre des cours de théâtre et d’improvisation comme passe-temps, car j’étais un peu timide... Je m’amusais bien lors de ces cours et je me suis dit tiens !, pourquoi pas ! J’ai alors passé le concours d’entrée au Conservatoire de Bruxelles, en trois ans je suis sortie, et j’ai entre-temps eu la chance de rencontrer tous mes copains ! J’ai d’abord joué au Château du Karreveld dans le cadre du « Festival Bruxellons ! », Cyrano de Berjerac c’était mon premier spectacle professionnel, et j’ai vraiment adoré l’expérience du plein air ! C’est magique de jouer à la belle étoile, et le fait de dépendre des éléments est terriblement enthousiasmant... J’ai d’ailleurs fait le « Tournée des Châteaux », qui se passe en plein air, dans des régions différentes, avec chaque soir un nouveau public, on a été accueillis comme des rois ! J’ai également joué dans Le Bossu à Villers-la-Ville, un endroit magnifique... Vraiment, le plein air c’est mon coup de cœur !

Vos années au Conservatoire restent donc un bon souvenir ?

Un excellent souvenir ! J’ai fait de très chouettes rencontres, et j’ai eu l’occasion de travailler avec les gens que j’appréciais en sortant... Ce qui est génial au Conservatoire, c’est qu’on y travaille plein de personnages qu’on ne pourra jamais interpréter professionnellement parce qu’on n’a pas le physique ou l’âge. C’est une vraie récréation, on peut tout faire ! (rires)

Vous avez également fait partie de la Ligue d’Impro ?

Oui, pendant cinq ans, et ça m’a appris plein de choses ! Je considère vraiment la Ligue comme une formation à part entière, car en sortant du Conservatoire, entrer là-dedans ça permet de s’ouvrir aux éventualités, de se servir des éventuels accidents et de les relativiser... En outre, à la Ligue on croise plein de gens, ça permet de rencontrer des comédiens qui sortent d’autres écoles ou qui sont d’une autre génération ! Comme tout le monde est dans les mêmes équipes, cela occasionne de joyeux mélanges ! J’adorais vraiment les entraînements, véritables laboratoires où l’on pouvait se lâcher pour se découvrir, se permettre d’être plus lent, ce qui donnait plein d’idées pour les matches du week-end ! Et ces matches, c’est un véritable saut dans l’arène, on part de rien, il faut tout amener, c’est terriblement grisant...

Vous vous êtes aussi frottée à l’écriture, avec Rebecca’s Dream, créé en 2002 avec Antoine Guillaume ?

Oui, dans le cadre du café-théâtre de la Toison d’Or , j’ai écrit et mis en scène cette pièce avec Antoine... En fait, avec l’équipe de Tortilla de Patatas, ça fait longtemps qu’on travaille ensemble, qu’on expérimente tour à tour l’écriture et la mise en scène tout en jouant les uns pour les autres ! Avec Antoine on a écrit une comédie musicale, car lui est un grand fan et qu’il s’y connaît très bien... Je reviens d’ailleurs d’un voyage à Londres avec lui, à la découverte de ce qui se fait de mieux en la matière ! Et grâce à cette expérience j’ai pu toucher un peu à la chanson ; j’aime beaucoup, même si je suis loin d’être pro en la matière (rires). J’ai d’ailleurs chantonné plus récemment dans Peter Pan à l’Atelier 210 ...

Vous allez d’ailleurs reprendre Peter Pan sous chapiteau à Tour et Taxis cet été ?

Effectivement, et c’est très excitant car on aura plus de place, déjà au 210, Emmanuel Dekoninck avait réussi à recréer toute la féerie de l’histoire, alors maintenant qu’on reprend sous chapiteau, il a mille idées supplémentaires ! (rires) J’avais déjà travaillé avec Manu dans Les Fourberies de Scapin au Théâtre de Parc et c’était super gai car il insuffle une énergie énorme à toute l’équipe...

Vous travaillez volontiers dans des genres très différents...

Oui, j’ai eu beaucoup de chance car j’ai eu l’occasion de toucher à tout, du comique, du moins comique, du classique, et c’est vraiment gai ! Sans ce mouvement perpétuel, je n’aurais pas rencontré autant de gens... Mais je crois quand même que je préfère le comique, car je crois qu’il est très difficile de faire rire les gens ! Toutefois, quand j’ai l’occasion de faire passer une émotion, comme dans Des Nuits Sans Lune, un spectacle mis en scène par Yves Claessens, j’adore aussi ! Le travail avec Yves est d’ailleurs très intéressant, il a une méthode de travail que je ne connaissais pas mais qui m’a beaucoup plu... J’ai appris plein de choses grâce à lui, et j’ai pu les réutiliser dans d’autres spectacles aussi, c’est ça qui est génial avec les rencontres !

Avez-vous de envies particulières ?

Là j’ai envie de me lancer dans un projet d’écriture, si je trouve un petit peu de temps cet été... Sinon, j’ai déjà eu beaucoup de chance car j’ai pu travailler avec des gens que j’admire ! Je suis assez gâtée (rires). Mais si Yves Claessens me propose de retravailler avec lui, je signe des deux mains !

Que pensez-vous de la situation générale du théâtre en Belgique ?

Je trouve qu’à Bruxelles on est très bien servis, ça bouge beaucoup au niveau culturel ! Même si financièrement ce n’est pas tous les jours facile, je suis globalement assez satisfaite...et je suis sûre que la situation va s’améliorer ! (rires) Cela dit, on dit toujours « Paris, Paris », mais je trouve qu’à Bruxelles, pour peu qu’on sorte de chez soi, il y en a pour tous les goûts...

Faire du théâtre, c’est une histoire de famille ?

Alors là pas du tout ! Excepté un musicien, je suis la seule saltimbanque de la famille (rires) ! Mes parents m’ont toutefois toujours soutenue, pour eux il était plus important que je fasse quelque chose que j’aime... Évidemment que je gagnerais mieux ma vie si j’étais médecin ou avocate, mais je suis heureuse dans mon métier ! Et puis, comme partout, quand on a la passion, c’est que du bonheur...

Ce n’est pas trop difficile d’avoir un amoureux qui travaille aussi dans le théâtre ?

On s’arrange plutôt bien ! On se connaît depuis le Conservatoire, et on a toujours travaillé ensemble, alors au fil des années on a appris à gérer, et quand on rentre de la maison on essaie d’arrêter de parler théâtre (rires) !

Interview : Solange De Mesmaeker – Avril 2009

On pourra voir Christel Pedrinelli

- du 24 avril au 30 mai 2009 dans À Ta Santé, Poje ! à l’XL Théâtre du Grand Midi – Réservations : 02 513 21 78 ou

- du 11 au 27 juin 2009 dans Fondue Savoyarde à l’Atelier 210 - Réservations : 02 732 25 98 ou info@atelier210.be

- du 13 août au 5 septembre 2009 dans Peter Pan sous le Chapiteau de l’École du Cirque à Tour et Taxis.

 

Me connecter

Pas encore membre ?
INSCRIVEZ-VOUS


Recherche rapide


Plus de critères »

A découvrir

SQL: SELECT * FROM t_banners WHERE circuit = 'home' AND emplacement = '1'ORDER BY position
SQL: SELECT * FROM t_banners WHERE circuit = 'home' AND emplacement = '1'ORDER BY position
Aiki-Ken Cours Florent
SQL: SELECT * FROM t_banners WHERE circuit = 'home' AND emplacement = '2'ORDER BY position
SQL: SELECT * FROM t_banners WHERE circuit = 'home' AND emplacement = '2'ORDER BY position
Cours Florent Aiki 2

Newsletter

Pour être tenu au courant de nos activités, laissez-nous votre email !