Académie Royale des Beaux-Arts de Liège

Académie Royale des Beaux-Arts de Liège

rue des Anglais 21, 4000 Liège – Belgique

Tel : +32 (0)4 221 70 77

e-mail : administration@academieroyaledesbeauxartsliege.be

Présentation :

Prolongeant un enseignement artistique créé à Liège par le prince-évêque Charles François de Velbruck en 1775, alors que la ville était toujours le siège d’un Etat indépendant, l’Académie Royale des Beaux-Arts assure la formation dans le domaine des beaux-arts dans la Cité ardente depuis sa création officielle en 1836.

Formation :

Dessin

La « philosophie de l’atelier est simple » mais peut prêter à confusion selon les attentes de chacun. Le dessin est évidemment un apprentissage de l’observation, basé sur l’étude des volumes dans l’espace, des modèles vivants ou des plâtres.

Un apprentissage destiné à exercer votre œil (et non pas votre main comme on le pense trop souvent : la main n’est qu’un outil et le fameux « coup de patte » est un leurre aboutissant trop souvent, hélas, à une forme stéréotypée du dessin) et votre esprit de synthèse. Un apprentissage par exemple, que l’observation servile de la réalité.

L’optique du cours est d’avantage d’essayer de vous faire comprendre qui vous êtes, où vous vous situez et de vous aider, au cas, dans cette découverte de votre « moi ». N’attendez pas de soi disant recettes miracles, de trucs immuables, pour réaliser « un beau dessin »... Seuls les prestidigitateurs utilisent des trucs !

Peinture

L’atelier se donne pour objectif de développer l’esprit d’observation, d’analyse, de critique, de synthèse et d’étudier les techniques permettant d’explorer la réalité du monde moderne et de son environnement.

Conjointement, l’apprentissage des lois régissant le langage plastique (organisation d’une surface, esprit des formes, rythmes, couleur ...), mènera l’élève à l’expression de sa sensibilité dans une démarche personnelle.

Photographie

Préambule : Françoise Denoyelle professeur à l’institut Louis Lumière de Paris a mis sur pied un magazine photo intitulé « Du sel au pixel ». Que veut dire ce titre ? Que la photographie vit une période de transition : le sel (bien entendu pas celui de cuisine !) fait allusion aux sels d’argent contenus dans les films et papiers photo traditionnels ; le pixel (picture element) est naturellement le plus petit élément d’une image numérique.

Du sel au pixel veut dire que nous glissons lentement d’une photographie traditionnelle à une photo numérique.

Quelle est la position du cours par rapport à ce changement ? Nos cours sont un lieu d’apprentissage, de distraction et, en finalité, de création.

 

Me connecter

Pas encore membre ?
INSCRIVEZ-VOUS


Recherche rapide


Plus de critères »

A découvrir

SQL: SELECT * FROM t_banners WHERE circuit = 'home' AND emplacement = '1'ORDER BY position
SQL: SELECT * FROM t_banners WHERE circuit = 'home' AND emplacement = '2'ORDER BY position

Newsletter

Pour être tenu au courant de nos activités, laissez-nous votre email !